Bienvenue

Bienvenue sur le site du S.V.Vaulx en Velin, club de canoë, kayak, pirogue et dragon boat en région lyonnaise. Bonne visite !

Découvrir

L’EQUIPE VAUDAISE A LA PORQUEROLAISE(un remix des ragnoles à Porquerolles)

Vendredi 15 juillet 13h00. Rendez-vous au club pour l’équipe qui doit porter haut les couleurs vaudaises à la Porquerolaise. Alors que certains sont prêts à monter dans le minibus et que d’autres sont presque en route pour nous retrouver sur place, une question fuse : C’est bizarre d’habitude on est 9 pour la porquerolaise et cette fois on est 10 rameurs… Oups ! le bugg, tout le monde se regarde, mais tout le monde a compris « y’a une couille dans le pâté » on est un de trop…

On cause, on recause, on re recause. Et pourquoi on est 10, et comment on va faire etc, etc…. finalement notre zuzu alias Walligator fait comme si il avait plein de trucs à faire ce WE et dit : « pas grave les gars, je n’y vais pas, je laisse ma place ! » Et nous, pas trop courageux dans ces cas-là et surtout trop content que l’un d’entre nous se désigne d’office : «  t’es sûr zuzu on peut encore réfléchir » et patati et patata. Mais bilan des courses, notre zuzu, il rentre chez lui faire tout ce qu’il n’avait PAS à faire et nous on prend la route pour aller ramer sur la mer ! Merci Zuzu, à charge de revanche promis juré !!! (Pourquoi pas la place de ton choix dans la V6 pour la course de ton choix… C’est le moment wally teste le poste de barreur, de toute façon on aura rien à dire !!!)

Sur le chemin de la route (comme dirait Francis) y’avait plein de monde qui partait en vacances, et nous on avait pas prévu ça car théoriquement ils auraient dû passer la veille… mais bon, on s’est adapté et on est resté dans les bouchons comme tous ceux qui partaient direction la grande bleue. C’est toujours comme ça avec la théorie, comme dirait Yogi Berra : « En théorie, il n’y a pas de différence entre la théorie et la pratique. En pratique si. » (Et paf je l’ai glissé…)

Arrivé sur place on est tous rodés, pendant que riri confirme les inscriptions, d’autres montent la pirogue et ceux qui n’ont rien à faire vont ranger la remorque et acheter leur bouffe (oubliée) pour le soir et le lendemain (Mais comme c’est ceux qui mangent beaucoup, on les laisse se débrouiller).

Notre soirée se déroulera tranquillement : petit pique-nique sur le port

Porquerolaise_2016001.jpg

et après avoir causé stratégie de course et refait le monde de la diététique… « pates, pizza, sandwiches », une partie du groupe partira vers la zone technique du port pour y passer sa nuit, alors que les plus courageux resteront dans le camion en tentant de se persuader que dans le sud il n’y a pas de « gueulard » et que, 10 minutes après s’être couché, ils dormiront… La suite leur démontrera que le sud c’est le sud et si en plus c’est les vacances d’été, la zone technique reste de loin la meilleure option… (Avec le hamac à la guyanaise pour Abel ça marche aussi…)

Porquerolaise_2016002.jpg

6h00 du mat, le réveil sonne et après cette nuit à la belle étoile, nous voici fins prêt pour attaquer une journée de rame. Tout s’enchaine très vite : Un pti déj offert par l’organisation, scotchage de jupes, caca pot, préparation des sacs pour le bateau accompagnateur, remplissage de bouteilles, re caca pot pour certains, installation des pagaies de secours et des Go pro…. voici la fine équipe opérationnelle. Oh non ! petit coup de speed, il faut trouver un bateau accompagnateur qui peut accueillir Ophélie car le nôtre est vraiment trop petit…. Dommage elle n’encouragera pas l’équipe vaudaise et super Loïc, par contre elle profitera bien de la balade en mer car elle sera dans le bateau accompagnateur de la dernière équipe du classement général ; 6h30 en mer sans vomir… Bravo à toi Ophélie.

Eric, Abel, William, Landry, Olivier et Jimmy (notre super rameur tahitien qui ne supporte pas la chaleur car il vient de Brest) composeront l’équipe choc qui prendra le départ. Lionel, Loïc et Bruno seront dans le bateau suiveur en compagnie de Hervé notre pilote et de Miranda sa fille, Lucie et Amandine nos « groupies » du jour et bien sûr, Martine la juge « officielle » chargée de nous surveiller (elle dormira la moitié du temps car elle nous faisait confiance).

 

TROIS, DEUX, UN, GOOOOOet voilà c’est parti pour 68 km de rame avec vous l’aurez compris des changements réguliers… toutes les 20 mn trois rameurs « frais » montent à bord de la pirogue et 3 rameurs « fatigués » remontent se ravitailler sur le bateau suiveur. (En plus du ravitaillement ils doivent raconter quelques conneries et encourager leurs partenaires… chacun a tenu son rang !)

Donc le départ est donné, les vaudais vont comme à leur habitude se positionner en tête… il me semble même les avoir vu premiers dans les 50 premiers mètres, puis second, et finalement troisième…. A bien y regarder ils sont quatrième !!! Puis quelques km plus loin ils repassent à la troisième place, ça bourre, ça bourre. Finalement l’équipe vaudaise se cale en quatrième position à la poursuite des 3èmes qui sont quelques dizaines de mètres devant.

Porquerolaise_2016003.jpg

Pendant ce temps, le premier changement s’organise, Amandine « gardienne du temps » nous annonce que le changement se fera dans 3 minutes… une idée nous vient en tête, «  l’eau elle est comment » (belle et transparente on avait vu, merci, mais nous on parle de la température…) Hervé notre pilote regarde son tableau de bord et avec un petit sourire sadique nous annonce : «  17° les gars… » Gloups ce n’était pas prévu comme ça (certains regretteront de ne pas avoir laissé leur place à Walter mais il est trop tard.) On demandera à Hervé si il n’est pas possible d’organiser le changement en appontant la pirogue et ainsi permuter les rameurs sans se mouiller… Amandine nous rappellera à l’ordre, changement dans 1 minute bande de lavettes… C’est mort pour organiser le truc autrement, c’est certain dans une minute on saute… et on a sauté. (Comme on est des hommes et que nous avons une réputation à tenir on dira … Même pas froid ! Seul Landry sera franc et nous dira «  à Tahiti c’est quand même mieux ». On s’en fout Landry, on est des tueurs et on est à Porquerolles !!)

Porquerolaise_2016004.jpgwiwi changement

Porquerolaise_2016005.jpgbibou changement

A CHACUN SA TECHNIQUE !!!!!!!

La course se poursuivra ainsi, changements (avec riri qui reste le plus mauvais pour remonter dans la pirogue… il a du mal à sortir son gros fessier de l’eau, ou alors il vieillit), on rattrape un peu les 3ème, ils nous distancent, on remonte, on est dans le rouge (pour preuve, certains d’entre nous sont persuadés d’avoir croisé Georges avec sa belle Antarés en pleine mer… peu probable), et comme on avait le moral au beau fixe nous nous sommes même vus remonter sur les seconds… A L’arrivée nous sommes 4ème à 9 mn des premiers, les seconds et les troisièmes se sont tirés la bourre jusqu’au bout, ils sont à 4 ou 5 mn devant nous. En bref, nous avons bouclé les 68 km en 5h05… 13.38km/h de moyenne avec environ 12 240 coups de pagaie par rameur (quand on est synchro bien évidemment.)

Porquerolaise_2016006.jpg

Les autres équipes sont loin, très loin. Certains ont souffert, d’autres ont dessalé, quelques concurrents auraient même pris des crampes à cause de l’eau froide…. Je me suis laissé dire qu’ils ont été hissés dans les bateaux suiveurs car totalement hors service. Pourtant ces vikings barbus, tatoués de signes tribaux venus des pays germaniques sont plutôt impressionnants… Comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences, qu’on se le dise.

Un repas proposé par l’organisation clôturera ce périple au bord de la Méditerranée, Jimmy nous donnera des conseils et des bières (c’est sa technique de coaching).

 Porquerolaise_2016007.jpg

Porquerolaise_2016008.jpg

Il faut à présent recharger la pirogue et se tarter les 400km qui nous séparent du grand parc. Quelques heures plus tard nous y voilà, on remonte la pirogue pour la séance du jeudi, on range le camion et la remorque et on se dit que la prochaine fois il faudra être vigilant lors de la compo de l’équipage afin que personne ne reste sur cale au dernier moment.

Course des iles et du monoi

Cette course était inscrite au calendrier pirogue du club, alors une équipe était constituée pour disputer ces 30 km autours des iles de Marseille.

Problème, nous n’avions pas fait attention que c était un départ en vacance chargé…donc bouchons obligés !

Alors contrairement à notre habitude, nous ne chargeons pas le jeudi, mais le vendredi soir tranquillement…âpres nous dûmes passer chez Lionel qui avait oublié sa sacoche avec son argent et papiers devant l’entrée de son atelier…Pas bon de vieillir…

La route ne se passe pas si mal qu’on l aurait pensé..et à minuit nous arrivons sur le bord de cote de Marseille, bondé de monde, de voitures, de scooters…c’est chaud Marseille, impressionnant le monde pour minuit..

Minuit trente nous sommes au club de Eric Vanechop, qui nous héberge sympathiquement…

 Monoi_2016001.jpg

mieux que l’an passé ou nous avions dormi sur un parking pourri à 5 dans le camion et wiwi dans la v6.

Une bonne nuit tranquille et sans bruit, et au petit matin, j ai la surprise de voir notre wiwi premier levé et il est 7 h du mat !!! Nouvelles résolutions de notre barreur ou bien il est malade ?

Alors l’équipe :

Will Barreur

 Monoi_2016002.jpg

Lionel en 5 :

 Monoi_2016003.jpg

sa crise de « goutte « est presque passée. Il va pouvoir enclencher le diesel

Laurent en 4 :

 Monoi_2016004.jpg

le casque à boulon de l’équipe. L’an passé nous avions Patricia, je suis pas sur que nous y ayons gagné au poids cette année..

Landry en 3 Taré.

 Monoi_2016005.jpg

La science de la rame venue de Tahiti. Il veut changer la compo de l’équipe pour plus de surf en mettant en 1 olivier et 2 Laurent…heu peut être une autre fois lorsque nous aurons testé su le lac.

Olivier en 2 :

 Monoi_2016006.jpg

fraichement marié, a eu une permission pour venir courir

Eric en 1 :

 Monoi_2016007.jpg

Très anciennement marié, a eu lui aussi la permission de courir..

responsable compte rendu

Maintenant la course :

Mais avant, baptême de la 6eme v6 du club de Vanechop

 Monoi_2016008.jpg

14 pirogues au départ, météo très chaude, pas de vent… et l’éternelle question : prenons nous les jupes ?

Malgré toutes les fois ou nous sommes partis sans les jupes car pas de vent, nous l’avons amèrement regretté quand la houle s’est levée…

Alors oui nous mettons les jupes !!! et nous avons bien fait car des la sortie du port, les premières vagues seraient rentrée.

Monoi_2016009.jpg

Les 14 pirogues sont alignées au départ, départ 1mn…GO ! Le SVVV s’élance, et comme a son habitude est devant…pendant peu de temps…la Méduse et Toulon nous passent et seront sous la douche bien avant que nous franchissions la ligne d’arrivée. 12 mn dans la vue !

Donc nous nous battons avec Toulon 2, à mi parcours nous sommes sur leurs talons, et en passe de les remonter…

Stop ! Arrière ! nous crie Will…il a perdu la rame de pépéru…dur pour le moral…marche arrière et pendant ce temps Toulon s’envole. Bon , marche avant , relancer et essayer de remonter, y croire.

Landry taré , nous motive pour aller les chercher. Tout doucement ca remonte, et à 3 km de l arrivée, nous sommes à leur niveau, puis nous les dépassons.ouf la 4ème place est acquise.

Le seul hic, c’est que nous suivions un k2, qui n a pas pris le bon cap pour franchir l’arrivée, alors on bifurque à 45°vers la pirogue de Toulon, mais malgré notre avance relative, nous finirons1mn derrière eux en 2h22..Déception de l’équipe. Les efforts que nous avons fait n’ont pas été payants.

 Monoi_2016010.jpg

Les vainqueurs

Bon, et bien maintenant , revanche la semaine prochaine à la Porquerolaise avec une équipe de choc :Bruno,Loic,Pierre,Abel,Lionel,Landry,Walter ,Olivier,Will,Eric soutenus par Lucie et Amandine dans le bateau suiveur.

Vendée_Vaa_2016001.jpg     Vendée_Vaa_2016002.jpg

Mardi 3 mai RDV 18h 30 au club en sortant du boulot. Direction les Sables d'Olonne pour la Vendée Va'a 2016. On charge tout le barda dans le coffre (quand je dis tout le barda, un peu moins que les autres années quand même vu que ce sera "grand luxe" cette fois (Vince GERBLE serait « resté dans sa zone de confort je vous l’assure.) Même pas besoin d'emmener marabout, réchauds, duvets, matelas... cette année... On charge quand même une part important de "merdier" dans le coffre qui a du mal à fermer et... on se casse!!! Départ vers 19h 30 avec la V6 bien arrimée sur la remorque pour une longue route (sans Jojo qui nous attends sur place...).

Week-end club à la mer

           

Le week-end du 18-19 juin, on part du club vers 19h (ou quelque chose comme ça), direction un camping de Hyères avec accès direct à la plage.

Dans le camion nous avons Wiwi qui conduit (et qui s'est bien habillé pour l'occasion, on sait pas pourquoi), Marie (qui ne quitte jamais son Wiwi), Lionel, Maryse, Marion, Pat, Laurent et Gérard (notre kayakiste, pour que le coach puisse dire : sortie kayak et pirogue).

Dans la voiture du grand schtroumph, nous avons le coach, Laurence et Mathis qui n'aime pas trop les camions, et le chien (j'ai oublié son nom).

Il ferait presque beau                  

Hyère_2016001.jpg

Le SVVV en force à Mandelieu !

C’est vendredi, 14 artistes du SVVV prennent joyeusement la route pour le sélectif national d’ocean racing de Mandelieu : Riri, Wiwi, Jojo, Patoche, Lionel, les Yayas, Abel et sa petite famille Caro et Nina, Landry et Léa, Olivier et Mary. La troupe arrive au camping à minuit et des brouettes après avoir fait une petite halte de 27 minutes pour casser la croute sur une aire d’autoroute. Tout le monde trouve son petit coin de paradis pour passer la nuit et être en forme pour la course du lendemain.

Calendrier

18 Sep 2016
08:00AM - 05:00PM
LYON KAYAK
24 Sep 2016
08:00AM - 05:00PM
Hoalen Challenge

Le club en vidéo

Connexion

Aller au haut